HIGGINS – Si seulement… la vie s’apprenait dans les romans d’amour

Si seulement...

HIGGINS, Kristan. Si seulement… la vie s’apprenait dans les romans d’amour. Paris : Harper Collins, 2016.

Son amante. Le mot me donne envie de vomir. C’est un mot que j’ai toujours honni, trop intime, trop romantique, trop érotique. Je refuse que mon mari ait une amante. Je ne me suis moi-même jamais considérée comme son amante. J’étais sa petite amie, puis sa fiancée, puis sa femme.

Jenny, de retour dans le monde du célibat, quitte New-York pour aller s’installer dans la ville où elle a grandi afin d’y ouvrir une boutique de robes de mariée. Elle ne parvient pas à se détacher de son ex-mari, Owen, et se rend bien compte que cette situation ne peut pas durer. Cependant, durant son emménagement, elle va faire la rencontre de celui qu’elle pense être son voisin et va tomber sous son charme.

Rachel, sa sœur, pense vivre un mariage de rêve avec son mari et ses trois filles jusqu’au jour où elle tombe sur des SMS suspects dans le téléphone d’Adam. Espérant qu’il ne s’agisse que d’un végétal sur une photo particulièrement douteuse, elle demande l’avis de Jenny. Lorsque celle-ci lui signale qu’il s’agit d’un entrejambe féminin sur la photo et non d’un arbre touffu, elle préfère croire en son couple, donner une chance à son mariage et s’éloigner de sa sœur.

Dans ce roman à deux voix, Kristan Higgins nous emmène dans un monde comique, avec des personnages possédant de fortes personnalités et un grand sens de l’autodérision. Jenny craque sur le jeune homme rencontré et tente vainement de le séduire pendant que Rachel tâche de découvrir la vérité sur son couple. On trouve dans le roman des situations drôles dans lesquelles on se reconnaît facilement mais aussi des moments remplis d’émotions. Les deux sœurs parviendront-elles à avancer main dans la main ?

Copie de Séparateur article

MON AVIS Quatre étoiles

Kristan Higgins est une excellente auteure d’histoires romantiques. Le fait qu’elle tourne très souvent ses histoires en comédie, rend le tout très agréable. Dans ce roman, on découvre peu à peu la vie différente de deux sœurs mais qui restent cependant toujours proches. Le lien familial est très présent et cette histoire qui peut paraître un peu morose est au final bien vite lue.

Publicités

Une réflexion sur “HIGGINS – Si seulement… la vie s’apprenait dans les romans d’amour

  1. Pingback: Croqu'aux Livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s