Retour sur notre visite au Salon du livre et de la presse de Genève

Salon du livre et de la presse

Le vendredi 28 avril 2017, nous avons pris le train à destination de Genève afin de visiter le Salon du livre et de la presse. Arrivées une demi-heure après l’ouverture, nous n’avons eu aucune attente pour acheter un billet, ce qui était très agréable. Un premier bémol a cependant rapidement refroidi notre enthousiasme : afin de circuler plus librement entre les stands, nous désirions déposer nos vestes et sacs de pique-nique au vestiaire. Quelle n’a pas été notre surprise en voyant qu’il fallait payer deux francs par objet. Autant vous dire que finalement, nous n’avons déposé que nos vestes. Après avoir un peu râlé pour la forme, nous nous sommes finalement aventurées dans le Salon en tant que tel.

Dès le premier stand, celui du Québec, nous avons été conquises et nos porte-monnaie ont commencé à suer. Un second point négatif, et non des moindres, est tout de même à formuler. Nous savions qu’il y aurait de nombreuses classes en visite au Salon, mais être bousculé toutes les deux minutes par des enfants qui courent partout et qui crient à tout va devient rapidement pénible. Nous avons eu de la peine pour les personnes plus âgées qui désiraient probablement faire le tour du Salon de manière plus calme.

C’est avec un grand soupir que nous nous sommes assises pour savourer nos pique-niques à midi, au milieu de classes exprimant joyeusement leur satisfaction de manger. Nous avons ensuite continué notre visite.

Dans l’ensemble, nous sommes tout de même très satisfaites de nos achats et de la journée passée ensemble. Les ouvrages proposés par le Québec qui était l’hôte d’honneur cette année étaient vraiment attirants. De manière générale, les auteurs, libraires et éditeurs sont toujours sympathiques et prêts à venir nous renseigner. Attention cependant au harponnage : certains auteurs sont prêts à défendre bec et ongles leur dernier livre. Côté pratique, il est très facile de se repérer au sein du bâtiment et les différents stands sont relativement bien démarqués. Comme toujours, il y en a pour tous les goûts.

Et qui sait, peut-être trouverons-nous le courage d’y retourner l’année prochaine ?

Vous retrouverez les chroniques des livres que nous avons achetés dans de futurs articles.

Déborah & Emma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s